Logo inclusion pédagogique

Stratégies et outils

Dans cette page, vous trouverez des outils additionnels pour réfléchir à la façon dont les membres du corps enseignant (les professeures et professeurs, les auxiliaires d’enseignement, les coordonnatrices et coordonnateurs de laboratoire, etc.) peuvent intégrer des principes et des stratégies d’inclusion dans le design et l’enseignement de leurs cours. Le but de cette page est de vous aider à guider et à appuyer l’apprentissage de la communauté étudiante dans toute sa diversité.

Image decorative

La méthode des petits pas

Il existe une multitude de stratégies nous permettant d’enseigner de façon inclusive. Vous en utilisez probablement déjà et vous voudrez probablement en intégrer d’autres, parmi celles que nous vous proposons dans les sections suivantes.

Pour ce faire, nous vous invitons à adopter la méthode des petits pas :

Globalement, cette méthode consiste à ne pas essayer de tout changer en même temps, car vous risquez de vous sentir submergé.e.s, stressé.e.s ou de vous décourager et d’abandonner l’intégration de ces stratégies, astuces et outils d’inclusion à votre pratique enseignante.

Decorative image

Au contraire, nous vous suggérons de choisir quelques éléments avec lesquels vous vous sentez à l’aise ou qui soutiendront au mieux et en priorité vos étudiantes et étudiants, de les intégrer de demander de la rétroaction, de faire les ajustements nécessaires, et de les remettre en pratique.

Decorative image

Processus suggéré pour l’intégration de stratégies d’inclusion

  • D’abord réfléchissez à vos pratiques actuelles - à ce qui fonctionne bien selon vous, selon vos étudiantes et étudiants, selon vos collègues et selon les écrits, de même qu’à ce qui aurait avantage à être modifié (attitudes, comportements, méthodes, moyens, etc.). Vous pouvez effectuer cette réflexion individuellement d’abord, puis en discuter avec des collègues, de façon informelle (discussions de corridors) ou formelle (en réunion départementale ou en communauté de pratique, par exemple).

  • Par après, informez-vous des pratiques, des concepts et des groupes marginalisés présentés précédemment, afin de vous familiariser, d’explorer plus à fond et de mieux saisir certains enjeux de diversité, d’inclusion et d’équité dans votre enseignement, dans votre contexte d’enseignement et d’apprentissage, et dans votre culture départementale (les traditions!).
    Astuce : après avoir exploré les premières page, vous trouverez de l’information pour poursuivre votre apprentissage dans le tableau des stratégies (voir ci-dessous) et dans les ressources de la page 5 - Ressources.

  • Ensuite, établissez un plan d’intégration des stratégies à votre pratique d’enseignement. Introduisez seulement une ou quelques-unes des stratégies à la fois afin de vous donner l’occasion de bien les utiliser et apprivoiser, et de bien les jumeler à votre rôle de guide à l’apprentissage avant d’en ajouter d’autres, lors du prochain cours que vous donnerez, par exemple.
    Astuce: utilisez un tableau de planification pour faciliter la rétention des stratégies et des outils qui vous intéressent et pour vous faire un plan d’action. Par exemple : téléchargez le gabarit de planification et son document d’accompagnement.

  • Enfin, de façon régulière, réfléchissez à vos avancées et aux défis que vous rencontrez, pour faire les ajustements nécessaires à la fois en cours de route et après avoir analysé le tout et en avoir discuté au besoin avec d’autres (vos étudiants et étudiantes, des collègues, ou des spécialistes du SAEA).

Ce n’est qu’une fois que l’intégration de ces stratégies sera satisfaisante que vous pourrez en choisir de nouvelles et répéter le processus d’intégration. Vous verrez alors que ces changements graduels permettront une intégration et un impact durables et mesurables.

On constate que de petits changements peuvent avoir beaucoup d’impact. Les professeurs qui, au début, se sentent dépassés par la perspective de revoir toute la structure de leur cours deviennent enthousiastes à l’idée d’apporter de petites modifications basées sur les principes de l’enseignement inclusif en fonction du contenu de leur cours et de leur style d’enseignement

(Burgstahler et Cory, 2008, p. 150, notre traduction)

Palmarès des 25 stratégies les plus fréquemment recommandées1

Cette section contient le palmarès des 25 stratégies les plus fréquemment recommandées dans les ressources que nous avons consultées. Ce palmarès vous permettra de faire un tour d’horizon rapide de ce qui s’offre à vous.

Si vous souhaitez explorer davantage les différentes stratégies en fonction de votre contexte et de vos besoins, nous vous invitons à poursuivre votre découverte en consultant l’inventaire des stratégies d’inclusion à la section suivante, qui contient plus de 130 stratégies.

Bonne exploration et bonne réflexion!

Document à télécharger

  • Prenez en considération la diversité des apprenantes et apprenants dans la conception du cours. Par exemple, demandez-vous :
    • « Pour qui est-ce que je conçois le cours? Qui est-ce que j’oublie dans la préparation? Quels sont mes présupposés concernant le contexte et la culture des étudiantes et étudiants? »2
    • Sur le plan du matériel, des contenus, des ressources, des activités et des méthodes d’évaluation : « Comment vais-je m’assurer que mon cours (…) valorise la diversité des approches et ne privilégie pas uniquement les formes dominantes du savoir? »2
  • Concevez des cours dans lesquels vous parlerez moins et laisserez plus de place aux voix étudiantes.
  • Assurez-vous que les contenus et le matériel soient accessibles.
  • Utilisez des images qui ne renforcent pas les stéréotypes, mais qui font plutôt état de la diversité.
  • Sélectionnez des ressources qui représentent une diversité d’auteurs (p. ex. : perspectives, identités, régions).
  • Insérez des énoncés sur l’équité, la diversité et l’inclusion dans votre plan de cours.
  • Faites parvenir aux étudiantes et étudiants un sondage avant le début du cours pour connaître le contexte, les besoins d’apprentissage, les intérêts, les connaissances ou expériences antérieures des étudiantes et étudiants, afin de déterminer les façons d’apprendre à privilégier. 

Inventaire des stratégies d’inclusion

Voici l’inventaire complet des stratégies d’inclusion comprenant plus de 135 stratégies pour vous aider à rendre votre cours plus inclusif! Les stratégies sont d’abord divisées en trois catégories représentant chacune une période de temps précise liée au cours :

  • la période de conception (avant la session),
  • la période de prestation (pendant la session),
  • et la période de rétroaction et d’ajustement (après la session).

Au sein de chaque catégorie, les stratégies sont ensuite regroupées thématiquement pour mieux orienter votre lecture.

Les pratiques exemplaires en enseignement ouvrent la porte à l’inclusion

Note de préambule : Une pratique exemplaire en enseignement peut aussi être une stratégie d’enseignement inclusive!

Plusieurs des stratégies que vous trouverez dans l’inventaire font écho à des pratiques exemplaires en enseignement. Elles soutiendront les étudiantes et étudiants sous-représentés au sein de vos cours, en plus d’offrir une expérience d’apprentissage améliorée pour l’ensemble des apprenantes et apprenants. La portée des stratégies est à la fois universelle, diversifiée, et surtout inclusive.

Bonne découverte!

Document à télécharger

Conception de cours (avant le début de la session)

  • Ajoutez un passage dans le plan de cours stipulant que vous vous engagez à rendre le cours inclusif et que vous invitez les étudiantes et étudiants à venir vous voir pour discuter de leurs besoins, préférences et accommodements.
  • Informez-vous de la disponibilité et du prix de l’équipement, des livres et des manuels requis dans votre cours et vérifiez si des options numériques, électroniques ou moins coûteuses (achat d’une édition antérieure, location, emprunt à une bibliothèque, utilisation des rabais) sont offertes.
    • Le cas échéant, inscrivez ces informations dans votre plan de cours et communiquez-les au premier cours.
  • Vérifiez le calendrier des fêtes religieuses avant de fixer les dates de vos évaluations et gardez à l’esprit que des personnes observent certains rites religieux comme le jeûne du ramadan.
  • Présentez explicitement les attentes ainsi que les règles de fonctionnement du cours dans le plan de cours et vérifiez qu’elles s’harmonisent bien avec le contenu du cours.8
  • Concevez des objectifs d’apprentissage SMART, inscrivez-les dans votre plan de cours et expliquez-les aux étudiantes et étudiants afin qu’ils comprennent le but d’un exercice, d’une leçon, d’une activité et qu’ils sachent vers quoi s’orienter.9
    • SMART (spécifiques, mesurables, atteignables, réalistes et définis dans le temps).
  • Informez les étudiantes et les étudiants par un avis dans le plan de cours si la matière ou le matériel présente des aspects pouvant heurter les sensibilités.
  • Incorporez les pronoms que vous utilisez (il/elle/iel/she/he/they) dans votre plan de cours et votre signature de courriel.11
  • Employez des formulations positives et empathiques dans votre plan de cours et évitez les formulations négatives et répressives.
    • Exemple : au lieu d’inscrire « Aucun travail remis en retard ne sera accepté. », vous pourriez écrire « Tout travail doit être remis à la date d’échéance précisée. Si vous croyez avoir de la difficulté à remettre un travail dans les délais prévus, veuillez m’en aviser dès que possible. »16

Prestation (pendant la session)

  • Faites des choix éclairés quant aux images, aux messages, et aux opinions opinions que vous souhaitez proposer à la classe, et prenez le temps de vous interroger sur ce qu’ils véhiculent.
    • Les images propagent-elles des stéréotypes (p. ex. : une personne sans éducation postsecondaire est-elle nécessairement pauvre)?
    • Les messages sont-ils empreints de préjugés (e.g., a person who doesn’t have a post-secondary education is automatically poor)?
    • Les questions que vous posez à votre classe pour solliciter des opinions sont-elles impartiales? 34
  • Pensez à faciliter la prise de note pour les étudiantes et étudiants par différents moyens.
    • Organisez les notes du cours en employant un système de classification (ordre cohérent, couleurs, légende, symboles, etc.)
    • Ajoutez des éléments visuels pour synthétiser l’information (graphiques, schémas, images).
    • Fournissez le matériel, les exercices et les notes du cours à l’avance.
    • Offrez des présentations PowerPoint ou des notes de cours à compléter.
    • Intégrez des procédés mnémotechniques (phrases clés, aide-mémoire) à votre enseignement et à vos notes de cours.
    • Préparez des plans de séances et fournissez-les aux étudiantes et étudiants au début de chaque cours, afin qu’ils puissent vous suivre et mieux organiser leurs notes. Des points télégraphiques, un résumé ou une table des matières suffisent.
  • Créez des listes de vérification (checklists) pour orienter les étudiantes et étudiants (procédure de remise d’un travail, étapes à suivre, activités à accomplir lors de la semaine).
  • Révisez votre matériel (notamment les diapositives PowerPoint) pour vous assurer de la clarté de l’information, de la cohérence, de la mise en page et du langage employé (sans jargon superflu).
  • Assurez-vous que les documents sont accessibles et inclusifs.
    • Choisissez une présentation simple (une police simple, une taille de caractères minimale de 20 points et un fond contrastant) lorsque vous créez des présentations PowerPoint (ou équivalentes).
    • Utilisez le vérificateur d’accessibilité de Brightspace, et la fonction « Vérifier l’accessibilité » de Word et PowerPoint lorsque vous créez ou révisez des documents.
    • Intégrez du texte descriptif pour remplacer l’ensemble des images, vidéos, animations et tableaux compris dans vos documents, sites Web et fichiers en général.
    • Privilégiez les documents Documents Word et les PDF accessibles , ou mettez deux versions d’un même document en ligne.

Rétroaction et ajustement (après la session)

  • Vérifiez le matériel utilisé pendant le cours (notes, présentations, vidéos, balados, etc.) et déterminez ce qui pourrait être renforcé en matière d’inclusionet d’accessibilité (transcriptions, versions multiples de documents ou de fichiers, etc.) avant de redonner le cours.
  • Évaluez l’efficacité et l’accessibilité de votre espace de cours virtuel (Brightspace). Notez la façon dont vous pourriez réduire au minimum les étapes de navigation (nombre de clics), la recherche d’information ou le défilement des pages la prochaine fois que vous donnez le cours.
  • Planifiez du temps pour revoir votre cours en vue de diversifier les ressources présentées (vidéos, balados, lectures, etc.). Rappelez-vous que fournir du matériel sous divers formats pour une même activité est bénéfique à toute la classe.
  • Créez une foire aux questions à partir des questions fréquemment posées pendant le cours ou sur un sujet particulier.
  • Explorez de nouvelles ressources (sites Web, lectures, fiches d’information) et de nouveaux services (sur le campus, dans la région ou en ligne) en vue de les proposer à la classe la prochaine fois que vous donnerez le cours.

Burgstahler, S. E. & Cory, R. (2008). Universal Design in Higher Education. From Principles to Practice. Harvard Education Press.